•  
     

    Massif de la terrasse fin septembre 2007

     

    Pour une belle harmonie,  je marie les plantes vivaces, les arbustes et les rosiers en fonction de l'envergure, de la couleur des fleurs, de la forme et la couleur du feuillage... chaque plante étant différente cela évite d'avoir des massifs , plats et sans relief...

     

     

    Une vue de "l'Allée de la Pergola" au mois d'avril...tout est bien ordonné, il ne faut pas hésiter à enlever les semis spontanés, qui occasionnent beaucoup de désordre dans les plantations.

    J'en profite pour faire des pots (cadeaux pour amis jardiniers) ou, pour remplir  les trous des massifs (*) en faisant toutefois toujours attention,  à  garder une bonne harmonie entre les plantes.

     

    "Le Jardin Carré" en avril 2006.
     
     
    Une vue sur les massifs  du "Jardin Carré" au mois d'avril,  on remarque bien les différences de feuillages...

     

     


    4 commentaires
  •  
     

     

    -*Rosa Cericea Pteracantha est un rosier botanique, décrit en 1890, on le trouve parfois sous le nom de Rosa omeiensis cette variété aux aiguillons remarquables a été découverte par le père Delavay en 1884 en Chine...son envergure peut aller jusqu'à deux mètres, il est surtout apprécié pour ses grandes épines rouges tout au long des nouvelles tiges, translucides au soleil...elles  deviennent grises avec l'âge.

    je l'ai planté de façon à l'admirer lors du cheminement à travers les rayons du soleil...  ses fleurs simples sont  petites a quatre pétales, d'un blanc très pur  et ne durent pas longtemps, elles ont un parfum sucré qui embaume loin autour de l'arbuste... elles laissent place à de gros fruits ronds rouges-vif, qui font le régal des oiseaux, dès qu'ils sont mûrs... 

    Chaque année c'est un dilemme pour la taille...tailler sévèrement  à la fin de l'hiver  pour les nouvelles pousses et les épines au détriment des fleurs (*)  je laisse donc quelques vieilles tiges... et  apporte du fumier décomposé. Durant les étés très chauds, je l'arrose de façon à favoriser de nouvelles pousses, il n'est jamais malade. 

    Le temps humide du  printemps 2010 lui a donné beaucoup de vigueur, il est superbe...le feuillage très beau est particulièrement fin.

    Ce printemps 2011, j'ai un peu dégagé l'intérieur en coupant quelques branches plus anciennes...

     

    Début mai 2010

    Juste sur la droite, R.cericea pteracantha...  12 avril 2011
     

    Rosa cericea pteracantha

    Les beaux aiguillons translucides rouge vif

    3 commentaires
  •  

     

                        Les Asters du Jardin:  Plantes vivaces, ils font  partis  du décor d'automne dans beaucoup de jardins ... il en existe une infinie variété  qui fleurissent à plusieurs périodes, de  hauteur et de couleurs différentes, toutes leurs fleurs sont en formes d'étoiles...

     

    Vue du "Jardin Rond" côté "Jardin Intime"
     
     

    Ce sont des plantes très robustes qui s'accomodent de tous types de sol.. ils ont une préférence pour les sols enrichis et un bon arrosage pendant les fortes chaleurs qui limite les attaques d'oïdium (feutrage blanc) sur le feuillage . La multiplication s'effectue après la floraison, par division des touffes ou bouturage de fragments racinés, ils se ressèment abondamment  (et sont pour certaines variétés un peu envahissantes...) mais ne sont pas fidèles, ils ont tendances à s'hybrider.

    Je vais essayer de vous décrire mes variétés préférées au jardin...

     


    votre commentaire
  •  

    'Françis Lester'

     

    -* Rosier 'Francis Lester'  liane à fleurs simples hybride de moschata, obtenteur Lester Rose Garden en 1946, il peut être utilisé en buisson, en grimpant sa hauteur  est d'environ six mètres.

    La floraison débute par des petits boutons rosés qui éclosent en jolies petites fleurs simples blanches, ombrées de rose, il est peu parfumé. Son feuillage et abondant et n'est jamais malade, en automne ses fleurs laissent place à une fructification orangée.Il aime une bonne terre restant fraîche et bien amendée. Son entretien se limite à une taille  du vieux bois en fin d'hiver.

    Dans le jardin... il est planté à deux endroits différents (,je le bouture souvent) sur la pergola en compagnie du Rosier 'Gloire de Dijon' de couleur jaune abricoté qui n'est pas très vigoureux...) ,plus récemment j'ai ajouté le Rosier 'Guinée' aux fleurs doubles presque noir... acheté en 2005 à racines nues,  aux Roses Anciennes André Eve , malheureusement il n'a pas repris ...

    Puis à l'entrée du jardin carré, sur un pilier face au  Rosier 'Mme Lauriol de Barny'  aux magnifiques fleurs doubles rose foncé et le si raffiné Rosier 'Euphrosine' aux toutes petites fleurs en bouquets serrés rose bonbon, très vives au léger parfum musqué...

     

     


    votre commentaire
  •  

                             La plantation:    J'effectue, les plantations dans une terre bien travaillée,  je retire toutes les racines des mauvaises herbes, j'incorpore dans le trou de plantation ( prévoir environ quatre fois la largeur de la motte) du terreau et  du fumier  bien décomposé, que je mélange à la terre...

    Lorsque j'ai mis la plante dans le trou, je recouvre de terre jusqu'au collet  et  j'arrose, ensuite je paille le sol avec du compost  des tontes de gazon ou de la paille.  Je continue les arrosages régulièrement, pendant les deux premières années..

     

    Le "Jardin des Charmilles" à sa création, le massif vide est recouvert de paille.

     

                                    Le Paillage:    je récupère tout les déchets vert... c'est à dire, les épluchures de légumes, les feuilles mortes, le marc de café etc... la tonte de gazon (chez moi, c'est de la prairie) .

    Dès  le printemps , l'herbe  tondue est ramassée , je mets en tas pendant trois ou quatre jours.. cela permets aux graines d'être en partie détruites par la fermentation (le tas monte en degrés) si vous mettez la main à l'intérieur c'est très chaud...  Ensuite,  je mets cette herbe  (en partie sèche) dans les massifs entre les plantes sur une épaisseur d'environ dix centimètres, cela évite beaucoup de travail de désherbage (les petites plantules des mauvaises herbes sont détruites par la chaleur et le manque de lumière..) .

    A partir de la fin du mois de juin je mets directement les tontes dans les massifs sur environ cinq centimètres d'épaisseur ( il n'y a presque plus de graines...).

    Plantations  paillées  "Au Potager" printemps 2009.

    J'utilise également beaucoup de paille, un ami agriculteur me donne des grosses balles rondes, environ trois par an.

    Un massif du "Jardin Sud" printemps 2009
     
    C'est aussi très bénéfique pour la terre en se décomposant, l'herbe et la paille , produisent de l'humus et cela évite une déperdition de l'eau, donc moins d'arrosages..  et chose importante losqu'il pleut, la terre ne se tasse pas...

     

     


    1 commentaire