•  

    En mars 2006,

    j'ai réalisé un  grand massif dans le jardin "Côté Verger Du Haut"...

     

    Jusque là ! cet endroit était réservé au tas à brûler ( je brûle tout les déchets, qui ne vont pas au compost, les maladies sont moins véhiculées...) j'y entreposais le tas de fumier (de bovins) et tout le compostage de déchets verts qui sert aux nouvelles plantations ...

    Quelques semis spontanés étaient installés là... Notamment un énorme pieds de "Chardons aux ânes" aux magnifiques feuilles gris argent...

    Point de départ de ma future création (*)

     

    Le massif étant bien grand, je décidais de le partager en réalisant un chemin ...

     
    Il fallait que ce chemin soit fait au moindre coût (j'aurais bien aimé des pavés... mais beaucoup trop chers) .
    J'ai tracé le chemin à la pioche, 1 mètre de large sur 10 mètres de longueur, puis posé un feutre géotextile... et je suis partie à la recherche de matériaux pour faire des bordures... je ne voulais pas que la terre tombe dans l'allée en permanence (*)

    Il me fallait deux arbustes persistants,pour marquer l'entrée du nouveau chemin...(?)... j'aime faire des ponctuations je suis allée faire une petite visite dans ma pépinière préférée (à 15 minutes de chez moi)... j'en suis revenue avec deux Thuja orientalis 'Aurea Nana'....  et...
     
    Les futures bordures pour mon allée
     

    *) des briques de terre crue d'Italie, format 37 cm de long, 15 cm de large et 8 cm de hauteur (la bas, les maisons sont construites avec ce matériaux)...Le seul soucis... sont-elles gélives ? bon on verra bien ,  je tente !

     
     
    Hé.. Hé... çà commence à prendre tournure ,  j'aime çà.
     
    Les briques sont posées sur le feutre (elles seront un peu protégées de l'humidité stagnante) et me voilà repartie avec ma "chère" brouette chargée de gravier calcaire (stocké plus bas, dans la cour arrière de la maison), plus d'une trentaine de brouettes pour combler l'espace entre les briques...
    toute une journée... ouf! 
    Sur le devant , j'avais planté six touffes de Miscanthus sinensis 'Gracillimus' pour cacher le tas de fumier , j'en ai arraché une juste en bordure de l'allée (je les ai partagée en deux que j'ai aussitôt replantées dans le 'Jardin des Charmilles' , en cours d'aménagement ...
    La place est libre , pour deux autres Thuja orientalis 'Aurea Nana' , j'ai prélevé un éclat de  Chardon aux ânes , trouvé non loin de l'autre que j'ai planté en vis à vis dans l'autre massif (ils peuvent atteindre deux mètres d'envergure en une saison) .   
     
    çà se précise !!

     
    A chaque bout  d'allée, j'ai placé des poutres de chemin de fer (à demi enterrées), pour que le gravier ne descende pas sur l'herbe.
     
     
    Vue du massif depuis le côté , sur le devant la bordure du champs (encore cultivé par le fermier)qui deviendra très bientôt, le "Jardin Sud" .
     
     Se sera une autre histoire ...

     
     
    Le contraste du gravier blanc  (qui se patinera tout au long des années) et des briques au ton ocre me plais bien, finalement...j'ai planté à l'autre bout deux autres pieds de Thuja orientalis 'Aurea Nana'....
     
    Pas mal non !
     
     
     Le massif fin juillet 2007.
     
     
     
    Le même endroit en mai 2008... étonnant n'est ce pas ??
     
    Sans que le plantations soit absolument symétriques (sauf pour le chardon aux ânes, ... et les thujas) ,j'ai fais des rappel de couleurs de chaque côté des massifs...
     
    Dommage*) seules les sauges officinales pourpres sont à remplacer , leur durée de vie n'excédant pas deux ans... certaines parties sèchent et donnent à la plante une vilaine allure
     
     
     
    Deux vues fin avril 2010, certaines vivaces ont disparus... d'autres les remplacent*) ... les massif ne sont jamais figés et évoluent au fil du temps ...
     
     
     
     

    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique