•   
     
    Depuis fin octobre le grand nettoyage des massifs, côté "Jardin Intime"
    a commencé... je taille et divise  les vivaces qui n'ont plus grand intérêt, (j'en déplace certaines), les rosiers sont débarrassés du bois mort, pour les grimpants, les rosiers buissons sont raccourcis de moitié  (je le fais maintenant, le jardin étant très grand, le printemps venu cela me serait impossible de tailler  le tout, en temps voulu...) . Je récupère les semis spontanés et fais des boutures des rosiers taillés.
     
    ***
     
    Je laisse en l'état les graminées et sédums, qui donnent beaucoup d'allure aux massifs d'automne, que je taillerais dès la fin de l'hiver avant le démarrage de la végétation.
     
    j'en profite pour ajouter de la cendre de bois , récupérée au tas à brûler, (je brûle toutes les tailles de rosiers et vivaces, que je ne composte pas, pour ne pas transmettre les maladies. (*) , du compost et fumier décomposé, puis j'étale une couche de paille.
     
    Les massifs sont prêts pour affronter l'hiver... qui se fait attendre cette année, les températures durant ce mois de novembre ont avoisinés les 20°C .
     
    Quelques vues des massifs  (nettoyés) côté "Jardin Intime".
     
     
    Vue de l'abreuvoir aux oiseaux vers le 12 novembre 2009
     
     
    Vue du massif de l'If doré vers le 12 novembre 2009.
     
     
    Vue de l'arrière du massif de l'arbre de judée,  vers le 20 novembre 2009
     
     
    Vue  côté Nord du massif de la terrasse, vers le 20 novembre 2009
     
     
    Le "Jardin Rond" vers le 20 novembre 2009.
     
     
     
     La haie du talus à l'entrée Sud du jardin, n'a pas échappé au nettoyage... j'ai taillé quelques arbustes, (les branches mal placées et fleurs fanées)  passé le coupe fil, entre les arbres (je ne passe avec aucune tondeuse).
     
    Sur la photo on ne voit qu'une moitié de cette haie  (*) ce côté du jardin a encore ses belles couleurs d'automne...
     

    2 commentaires
  •  
     
      
     
    Jeunes plants 2009
     
     
    -* Pennisetum macrourum , est originaire des habitats frais d'Afrique, il ressemble en tout point à P. incomptum, en moins envahissant...
     
    Il forme rapidement de belles touffes  qui se propage par des rhizomes extrèmement persistants , j'ai installé deux godets au mois de mars 2009, dans le grand massif , côté mare. 
     
    Les feuilles étroites vert-gris forment de belles touffes, pouvant atteindre un mètre vingt de hauteur, en pleine fleur.
     
     
     
     pennisetum macrourum 2 
     
     
    La foraison intervient en tout début d'été, de façon continue durant toute la saison végétale, nous sommes fin novembre il est toujours en fleur...Les chaumes presque droits portent des fleurs verdâtres, se décolorant brun clair en séchant, formant des  épis cylindriques, longs et minces.
     
    Il est rustique à moins 15°C, donne de meilleurs résultats , en plein soleil dans  une terre fraiche, mais s'adapte à de nombreuses conditions...
     
     
     
     Eté 2010
     
     
    * C'est sa troisième saison au jardin, je peux dire qu'il n'est pas trop envahissant, mais à surveiller de près tout de même ...j'ai arraché quelques jeunes pieds indésirables mais au vu de sa beauté je pense que je vais le laisser colonniser  un peu, au détriment de vivaces pas très exceptionelles (*)
     
     
    pennisetum-macrourum-5
    Vu de plus près juillet 2011
    pennisetum-macrourum-4
    Juillet 2011
    pennisetum macrourum 20 juillet 2011
     
     

    votre commentaire
  •  
    Automne 2009.
     
     
     
               - * Acanthus mollis 'Hollard's Gold' un cultivar aux feuilles dorées, je l'ai plantée dans le jardin rond, côté "Jardin Intime",  au printemps 2008... elle n'a pas beaucoup grandi ...  Peut être n'a t'elle pas assez de fraîcheur, elle est plantée au nord près d'un gros troène, qui assèche pas mal la terre (*)
     
    Si elle ne grandi pas plus que cela,le printemps prochain, je l'à déplacerais ! dans un endroit plus favorable...
     
    Voilà nous sommes en 2016 , j'ai enfin déplacé cette belle , j'ai profité de l'arrachage pour la diviser , trois pieds sont installés dans le grand massif rond du 'Jardin Nord' ... histoire à suivre ...
     
     

    1 commentaire
  •  
     
    Vue du massif de l'arbre de Judée, côté "Jardin Intime" ,juillet 2008
     
     
     
     
     
               - * Acanthus spinosus  est une espèce de l'Est Méditerranéen, elle forme des touffes imposantes qui peuvent dépasser un mètre d'envergure... Les feuilles sont grandes épineuses et profondément découpées, aux épais segments dentés, épineux sur la pointe.

    Acanthus spinosus

    En milieu d'été apparaissent des épis floraux  d'un mètre vingt de hauteur, les fleurs et bractées sont assez semblables à Acanthus mollis,  les graines se dispersent alentour et germent rapidement (*) pour donner naissance à de nombreux pieds, qu'il faut arracher lorsqu'ils sont tout petits, leur racines charnues , s'enfoncent fortement dans le sol, c'est assez difficile de les déloger... elle peut être envahissante.
     

    Acanthus spinosus

    Je l'ai plantée voilà trois ans, (un tout petit godet) qui a disparu presque aussitôt... j'ai laissé faire, au printemps suivant j'ai eu droit a une belle touffe...qui ne cesse de s'agrandir.
     

    Acanthus spinosus

    C'est une vivace qui préfère la mi-ombre, quant je l'ai plantée il y avait le Saule pleureur qui faisait de l'ombre au massif, il est tombé la même année, de ce fait   ma belle Acanthe supporte le plein soleil l'après-midi, et s'aplati lamentablement...pour avoir de nouveau fière allure au petit matin. Il lui faudra cependant attendre que le nouveau saule, allonge ses branches devant le soleil.
     

     



    votre commentaire
  •  
     
    Côté Nord du "Jardin Intime" en octobre 2009.
     
     
     
    Une trentaine d'espèces de vivaces, d'arbustes d'Afrique tropicale, d'Asie et d'Europe méditerranéenne composent ce genre. Son nom remonte à la Grèce ancienne, les feuilles profondément lobées et dentées ont prêtés leur forme aux motifs décorant les chapiteaux corinthiens...
     
     
               - * Acanthus mollis - Acanthe molle   plante vivace  de sous-bois, spontanée  de part et d'autre de la Méditerranée porte des grandes feuilles assez molle vert profond luisant, qui ont tendance à s'affaisser en climat chaud et sec. Elle forme des touffes denses qui peuvent dépasser un mètre d'envergure, s'étendant par de puissants rhizomes,   ses grosses graines brunes  s'éjectent loin de la touffe, elle se ressème spontanément et peut être envahissante (*) Cette belle vivace, incontournable dans un jardin  se plait au soleil (s'il ne fait pas trop chaud)  ou à mi-ombre dans un sol riche et frais.

    Acanthus mollis

     
    A la fin du printemps apparaissent de grands épis floraux pouvant atteindre deux mètres de hauteur, aux bractées rose-pourpre contrastant avec les fleurs froissées blanc pur.

     Acanthus mollis

     
    Son entretient est limité, j'enlève  les fleurs fanées et les feuilles abîmées...au printemps et à la fin de l'été.
     

    Acanthus mollis

     


    5 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires