•  
     
    Sous le Liquidambar styraciflua en couleur d'automne en 2008.

     

                                      Les Pennisetums :   Le nom latin de pennisetum signifie à la fois plume et soie, on les surnommes herbes aux écouvillons en raison de leurs inflorescences remarquables. Ce genre comprend plus de quatre vingt espèces surtout vivaces... 

     

    pennisetum a japonicum 2
     
    -* Pennisetum alopeicuroides japonicum  originaire des endroits herbeux du Japon et du Sud-Est asiatique. C'est une espèce extrêmement variable, sa hauteur peut varier entre soixante centimètres et un mètre vingt pour un mètre d'envergure au port arqué. Une terre ordinaire lui suffit, dans un sol frais et riche et en plein soleil, il sera plus opulent.
     
     
    pennisetum a japonicum 4
     

    Le feuillage normalement vert en été devient jaune argenté en automne. Les inflorescences forment des grappes en épis denses et cylindriques, évoquant une queue de renard le bout des épis est blancs. Elles sont superbes à contre jours dans les rayons du soleil, la couleur varie du pourpre foncé au blanc-crème et restent attrayantes jusqu'à la fin de l'hiver.

     

    pennisetum a japonicum 3

     

    La multiplication s'effectue par division  de la touffe dès la fin de l'hiver, sa rusticité est grande moins 15°C et même au-delà. Au printemps 2011 j'ai planté de nouvelles touffes qui sont devenues bien imposantes, en novembre j'ai divisés plusieurs touffes et fait un alignement de 21 pieds dans des nouveaux massifs côté "Verger du Bas".

     

               

    Allée de la pergola fin octobre 2009

     

    J'avais ramené cette graminée, que je ne connaissais pas (ce n'était pas encore à la mode, on trouvait peu de graminées) d'une foire aux plantes rares de Gaujac dans les Landes...en 2003 et l'ai installé  dans "l'Allée de la Pergola" au pieds  du Liquidambar styraciflua, il a un peu de mal à se dévellopper, la terre est souvent très sèche et il n'a de soleil que le matin...

     


    3 commentaires
  • Après une pause de quatre jours... passés en Espagne (!) avec un temps frais mais un magnifique soleil...

    Reprise des travaux au jardin, plantation d'une graminée (repérée depuis plusieurs années, là-bas! au bord de la route...) elle est maintenant au jardin, mais pas encore identifiée.

    Puis taille et nettoyage des massifs du 'Jardin Sud' (ils sont presque finis), broyage des graminées et branches d'arbustes au broyeur de végétaux (long et fastidieux...).

     

     

           Hier,Réalisation par J.M d'un nouveau portique pour  deux rosiers, plantés depuis le printemps (ils s'allongeaient sur le sol) .

    ------------------------------------------------------ il était temps..(!)

     

    Un liane,  Rosier 'Splendid Garland'  , petites fleurs groupées, blanches, (très vigoureux) offert par Becky de 'La Roseraie du Désert' lors de sa visite  au jardin, le printemps dernier...

    Le Rosier 'Allister Stella Gray'  petit grimpant, aux fleurs doubles jaune doux, en bouquets. 

    A son pied je vais planter la Bignonia capreolata, achetée à l'automne à la foire aux plantes rares de Saint Nicolas de la Grave... et toujours en attente.

     

    ********    Aujourd'hui mercredi pas de jardin... mes petits jumeaux deux ans , et leur grand frère sept ans,  m'ont occupée toute la journée...


    votre commentaire
  •  
     

     

                                               Les Houx:    Plus de quatre cent arbres et arbustes caducs ou persistants composent ce genre, originaires de l'hémisphère Nord.

    Hybride d'Ilex aquifolium et Ilex rugosa ce houx se distingue par un beau feuillage vert bleuté, des tiges pourpres et de nombreux fruits rouges.

     

    -* Ilex x meservae 'Blue Angel' (planté depuis peu * ) montre des feuilles épineuses  très vernissées, vert foncé  aux bords violet, presque noirs. Les tiges sont pourpre violacé du plus bel effet.

    * il n'aura tenu que deux saisons au jardin...je ne sais si c'est la chaleur ou le sol qui ne lui convenais pas il a perdu toute ses feuilles... j'ai fini par l'arracher au printemps 2010.


    1 commentaire
  •  
     
     
                   Les Elaeagnus : Une quarantaine d'espèces composent ce genre, arbres, arbustes ou plantes grimpantes...rustiques, vigoureuses et peu exigentes, elles se plaisent dans la plupart des sols et situations.
     
     

    -*Elaeagnus x ebbingei :  Forme un arbuste de pluqs de deux mètres de hauteur sur plus d'un mètre cinquante d'envergure, il porte un feuillage persistant vert foncé brillant dessus, argenté dessous,  il peu-être utilisé en massif, en haie taillées ou non...

    Les fleurs petites  tubulaires à la  base, avec quatre pétales, apparaissent dès la fin du mois de septembre, groupées à l'aisselle des feuilles, elles ont un parfum exquis et embaument à la ronde, elles donnent des petits fruits charnus et comestibles, nommés drupes de couleur rose clair, ils persistent tout l'hiver...

     

     
     
     

    -* Elaeagnus x ebbingei 'Gilt Edge' est un arbuste persistant, dans notre région au climat très doux. Les feuilles d'une couleur vert métallique ont une étroite marge jaune paille, leur revers est argenté..

     

    .

     

    Le port est assez buisonnant et peut-être taillé en haie ou topiaire.Deux exemplaires ont été plantés dans le grand massif de la mare au mois de mars 2009 .

    ** J'en ai déplacé un en novembre 2010 et l'ai planté au bas du jardin...   histoire à suivre...

     


    3 commentaires
  • Aujourd'hui,  12 janvier 2009...

    Le brouillard  en matinée a laissé place au soleil... Plantation du Prunus serrula dans le "Jardin Sud" (acheté  le 28 décembre  chez Sphal)... Ensuite taille et nettoyage des massifs de ce côté du jardin.

    Demain c'est décidé je vais voir un broyeur de végétaux... je ne peux tout couper au sécateur, donc je brûle! c'est vraiment dommage (!) tout ce compost perdu.


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires